Bilan

Des mois que je n’ai rien écrit, que n’ai pas noircit de pages de mes  ressentis, de mes émotions. 

Parce que parfois ça ne sort pas; pas tout de suite en tout cas. Et puis arrive un moment où l’on se pose; on regarde en arrière et le bilan tombe. 

Des mois ont passé. De nouveaux examens pour moi ont dû être fait. J’ai découvert la douleur de la biopsie de l’endomètre. Douleur physique mais aussi psychologique. Car ce geste est si intrusif. Et malgré tout ce que j’ai déjà vécu durant cette prise en charge, je crois que c’est pour moi le pire examen. 

Cet examen nous a tout de même éclairé sur le pourquoi nos précieux embryons ne pouvaient s’accrocher. Il y a une solution; elle ne me ravie pas parce que malheureusement elle entraîne le fait que je doive de nouveau subir ce geste qui m’est si difficile de supporter chaque cycle précédent le cycle de stimulation. 

Alors de nouveau, ce geste a été pratiqué mais le cycle de stimulation s’est emballé et pour éviter une hyperstimulation, il a fallut tout freiner. Arrêt des injections et prises de médicaments durant quinze jours. 

Il y a dix jours, de nouveau ce geste mais que le gynécologue a adapté parce qu’il a mesuré à quel point j’avais eu mal la fois précédente.   

Aujourd’hui, tout recommence. Prise de sang et échographie feront tomber le verdict. Hyperstimulation encore présente et donc FIV repoussée en septembre. Ou hyperstimulation calmée et alors on redémarre les injections ce soir. 

Émotionnellement je ne sais plus trop où j’en suis. J’ai l’impression que mon corps contrecarre les traitements. Pourtant je me sens mieux physiquement depuis octobre dernier car j’ai trouvé ce qui clochait au niveau alimentation. Le gluten et le lactose, mon corps n’en veux pas. Et pour ma fibromyalgie le régime FODMAP m’aide beaucoup. Résultat, j’ai perdu 10 kilos. 

Dans une heure le verdict.