Les nouvelles mais par où commencer !!!???

Je n’ai pas écrit depuis l’annonce de l’exencéphalie d’une des crevettes. Tellement de choses se sont passées après cette annonce.

Le lendemain nous avons été reçu en consultation au Centre Hospitalier près de chez nous pour avoir un second avis.

Se rendre à ce rendez-vous, l’attente avant le rendez-vous et le rendez-vous lui-même a été très éprouvant. J’étais submergé par les émotions. J’ai beaucoup pleuré.

Le verdict a été le même. L’action proposée aussi, c’est à dire l’interruption sélective de grossesse. Le gynécologue qui a bien vu que le terme me gênez fini par me dire :  » Vous savez c’est un geste simple car pratiqué couramment. Ce ne serait pas fait ici mais sur l’Hopital Necker car ils en ont l’habitude. Et ce qui reste c’est comme une petite momie, il n’y a pas de risque pour les deux autres.  »

Dans ma tête, ce mot de « momie » me glace. Ma fille n’est pas une momie. (Parce que oui il a pris le temps de nous donner le sexe et ce sont trois filles.) Elle existe. Et ce que je retiens c’est que comme on interviendrait avant la 15ème semaine, elle ne serait pas déclarée. La déclaration de grossesse serait une grossesse gémellaire.

En sortant de la consultation mon homme et moi, on est chamboulé. Deux avis et deux fois le même. Nous devons attendre que l’hôpital Necker nous rappelle. Dans les jours qui suivent nous essayons de nous rassurer en nous disant que nous ferons de notre mieux pour protéger nos bébés.

Le rendez-vous à Necker a été fixé au 29 décembre. Nous avons décidé de nous y rendre en train. Trajet plus court et moins fatigant. Et surtout nous ne nous imaginions pas conduire avec autant de stress. La nuit précédente je n’ai quasiment pas dormi. J’avais tellement peur. J’avais l’impression que je j’allais perdre mes bébés que je sentais déjà bouger en moi.

L’attente sur place a été interminable. Nous avons été reçu par une sage-femme en pré-entretien. Je lui ai fait part de mon angoisse de perdre mes trois bébés, que cela faisait pile deux ans quasi jour pour jour que j’avais fait une fausse couche et du fait que pour le moment la seule option qu’on nous proposait était d’intervenir.

Elle a essayé de nous rassurer. Nous disant que nous avions le choix et qu’on ne nous imposerait pas d’intervenir. J’avais du mal à y croire vu ce que les deux autres gynécologues.

Au bout de deux heures, le spécialiste (je l’appellerais Dr Espoir) nous a reçu. Une brève écho pour voir par lui-même les infos communiquées par mail. Très vite il nous a dit que l’intervention n’était aucunement obligatoire pour protéger les deux autres.

En intervenant nous faisions même entrer un risque de fausse couche dans l’équation qui n’existait pas pour le moment. Oui il faudrait être vigilant par rapport au risque d’hydramnios ( car notre crevette pouvait avoir des soucis de déglutition et donc ne pas assimiler le liquide amniotique comme il faudrait); oui la grossesse serait plus difficile pour moi physiquement. Mais notre choix était le suivant, est-ce que nous sentions capable de gérer le risque de fausse couche ou bien l’accompagnement de soins palliatifs à la naissance ?

A ce moment là, j’ai fondu en larmes et j’ai répété en boucle « je ne veux pas les perdre ».

Dr Espoir m’a rassuré, m’a calmé. Nous a dit pas de soucis on intervient pas, surveillance tous les 15 jours/3 semaines, naissance dans une maternité de niveau 3 obligatoire et retour à Necker pour le revoir si il y avait le moindre soucis.

Nous étions soulagé. Nos bébés n’étaient pas en danger. Nous étions en mesure de les protéger. Toutes les trois.

Nous avons pris le temps de manger tranquillement dans un restaurant. Pour nous poser après toutes ses émotions.

Depuis les choses sont plus posées. Les filles se développent bien. À la dernière écho, elles sont toutes les trois en plein milieu des courbes de bébés qui se développeraient seuls. En dehors de l’exencéphalie tout se passe bien. Mon col ne bouge pas; il est bien long et fermé. Je fais des cours de préparation à l’accouchement en piscine. Nous allons avoir aussi deux cours d’haptonomie.

Mes crevettes me mènent la vie dure la nuit. Pipi toutes les heures et elles m’imposent mes positions en me faisant comprendre par des coups dans les côtes, la vessie et le col ce qu’elles préfèrent.

J’aime tellement les sentir bouger en moi.

Nous sommes aussi dans la période où nous commençons à rencontrer toute l’équipe de l’hôpital pour préparer la naissance des crevettes et l’accompagnement de ma crevette spéciale.

Bon si tout était aussi simple ça se saurait. J’ai une famille super compliquée. Pas pour rien que j’ai coupé les ponts avec certains. Depuis novembre mon petit frère se retrouve en gros à la rue donc il vit chez nous en dehors de ces semaines d’études. Et il me faut l’accompagner dans ses démarches pour qu’il trouve des aides financières, un boulot, un logement …..

Et puis ma petite mamie chérie n’est pas en grand forme. En janvier, elle a eu un zona et depuis on va de découverte en découverte. Des tumeurs au rein, aux poumons, une vertèbre détruite (la voila avec un corset rigide pour ne pas être paralysée) et aujourd’hui on nous parle d’une atteinte du pancréas. Et bien sûr je suis la seule de la famille à me préoccuper d’elle. Donc évidemment des déplacements et des démarches pour l’aider.

Donc pour le moment, tout va bien je gère. Enfin on gère parce qu’heureusement mon homme est là et me soutien à fond. Je me repose dès que j’en ai besoin. Mais j’essaye d’être présente pour tout le monde. Car c’est comme ça que je fonctionne.

Je prend plaisir à préparer la chambre de mes crevettes. Préparer ma liste de naissance chez Aubert a été super aussi. Merci à leur équipe qui a su être à l’écoute. Bref on profite aussi de cette grossesse.

2 réflexions sur “Les nouvelles mais par où commencer !!!???

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s